PEICA : premier coup d'oeil en 10 ans sur les compétences des adultes francophones

PEICA : premier coup d'oeil en 10 ans sur les compétences des adultes francophones

10 octobre - La FCFA s’intéresse vivement aux données du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), publiées mardi par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Ces données devraient permettre de dresser, pour la première fois en 10 ans, un portrait des forces et des faiblesses des francophones vivant en situation minoritaire en termes d’alphabétisme, de numératie et de capacité d’utilisation des nouvelles technologies.   

« Quand on parle de développement des communautés francophones et acadiennes, c’est essentiel de savoir où se situent nos citoyens en matière de compétences. Les données publiées cette semaine nous donnent une première esquisse fragmentaire, et nous savons que des données plus détaillées traitant spécifiquement des minorités linguistiques suivront dans les mois à venir », souligne la vice-présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.  

Sans qu’il soit possible pour le moment de déceler des tendances ou de tirer des conclusions fermes, les données du PEICA permettent tout de même de constater que certains défis, au niveau des compétences des francophones, demeurent entiers. Les niveaux de littératie de ceux-ci sont notamment plus faibles que ceux des anglophones, notamment, au Nouveau-Brunswick et en Ontario.

D’autre part, bien que les données du PEICA montrent que le Canada est dans une position enviable au chapitre des compétences en technologies de l’information, les Canadiens qui travaillent dans les métiers, les domaines de la fabrication et de la transformation et les professions manuelles ont des capacités plus faibles de résolution de problèmes dans un environnement technologique. « On ne sait pas pour l’instant comment les francophones se situent à ce niveau, mais nous porterons une attention particulière à cela; on parle ici de notre capacité de participer pleinement à l’économie du savoir du XXIe siècle », indique Mme Lanthier.

Ces premiers constats montrent, selon la FCFA, l’importance pour les gouvernements fédéral et provinciaux/territoriaux de renforcer leur engagement en matière d’alphabétisation, de développement des compétences et d’éducation des adultes.

-> Pour en savoir plus sur le PEICA