Trajetvi – Les technologies de l’information et de la communication (TIC) et leurs impacts sur les femmes en maison d’hébergement

Dans cette présentation donnée dans le cadre de l’Université d’été Trajetvi : Violences conjugales et les violences faites aux femmes, Annie Bernier et Marie-Marthe Cousineau, de l’Université de Montréal, expliquent en quoi les TIC sont porteuses de risques, mais sont aussi des sources d’aide, à la fois pour les femmes victimes de violence ou de harcèlement criminel et pour les maisons d’hébergement. Si vous travaillez en maison d’hébergement, ou faites de la recherche dans le domaine, cette présentation vous amènera à réfléchir aux enjeux soulevés.

La présentation fait état des résultats d’une étude visant à développer une expertise concernant les traces numériques, expertise qui pourrait être transmise aux intervenantes oeuvrant auprès des victimes de harcèlement et de violence en contexte conjugal. Ces traces numériques constituent un outil de preuve du harcèlement, mais elles ont également des conséquences complexes sur les maisons d’hébergement : la nécessité d’ajouter des règlements; des impacts sur l’intervention auprès des femmes; et un questionnement éthique en lien avec le contrôle, ce dont les femmes fuient justement, lorsqu’elles se retrouvent en maison d’hébergement.

Cette ressource contient du contenu qui demande d'avoir certaines connaissances en matière des technologies.