icon bulletin icon Nous joindre icon Youtube

3 000 étudiants alphabétiseurs à l'oeuvre à travers le Canada

- À l'heure de la rentrée...les sorties dans la communauté MONTREAL, le 17 sept. /CNW/ - Dans l'élan de la rentrée universitaire, alors qu'est soulignée la Journée internationale de l'alphabétisation, environ 3 000 étudiants de 35 universités au Canada dont près du tiers de 10 campus au Québec, s'engageront comme bénévoles par l'entremise de l'organisme d'alphabétisation pancanadien Collège Frontière (http://www.frontiercollege.ca). Ces étudiants alphabétiseurs travailleront avec des enfants, des adolescents et des adultes d'ici comme d'ailleurs, dans le cadre d'activités d'éducation de base variées, en collaboration avec des organismes communautaires. Pour combattre la pauvreté et l'exclusion : l'apprentissage, l'acquisition des connaissances et de la confiance en soi, le partage. Marie Beauchamp est étudiante en histoire dans une université montréalaise depuis trois ans. Dès le départ, elle a voulu s'engager aussi dans la communauté et partager ce privilège dont elle bénéficiait. Une affiche de Collège Frontière a eu raison d'elle. Marie a animé des cercles de lecture pour les enfants dans un quartier multiethnique. Cette année, elle est responsable du dossier des cercles au comité organisateur de Collège Frontière de son campus. «On voit la confiance et la complicité se développer entre les bénévoles et les enfants. Les enfants s'enthousiasment à mesure qu'ils fréquentent leur cercle et y participent avec assiduité. Certains reviennent une deuxième année en entraînant un petit frère, une petite soeur. C'est merveilleux ! Je me souviens de David. Dix ans, envoyé par son prof... Quand il venait, on avait l'impression qu'il n'avait pas envie d'y être. C'est avec le temps qu'on a compris sa grande timidité et l'importance qu'il accordait à l'activité. À la fin de l'année, il a écrit un poème si beau qu'on l'a laissé accroché au mur. Il disait que le cercle de lecture, c'était comme la maison de l'intelligence... L'acquisition des connaissances, ça ne se passe pas seulement dans les cours. Ca se fait aussi par l'engagement dans la communauté. C'est un apprentissage de la vie, probablement un des plus importants.» Selon l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes, (http://www.nald.ca/nlsf/ialsf/introduf.htm) 22 % de la population canadienne sait à peine lire; un autre 26 % ne peut déchiffrer que les imprimés les plus simples. Au Québec, selon la Fondation québécoise pour l'alphabétisation (http://fqa.qc.ca), un enfant sur quatre sera analphabète à l'âge adulte. Le ministère de l'Éducation révèle pour sa part qu'un tiers des jeunes quitte actuellement l'école secondaire sans diplôme. Un problème de taille quant auquel un nombre croissant d'étudiants s'engage. Ainsi, ils contribuent directement au mieux-être de leur société tout en en retirant un apprentissage riche et varié. Collège Frontière, premier organisme d'alphabétisation au Canada, entreprend sa 103e année. Créé en 1899 par des étudiants et enseignants de l'Université de Trent, à Toronto, l'organisme avait pour mission d'aller vivre, travailler et enseigner dans les coins les plus reculés du pays, chez les ouvriers du chemin de fer, entre autres, les colons, les bûcherons dans les camps. Avec le temps, CF s'est adapté aux nouvelles réalités sociales, recrutant et formant des enseignants bénévoles pour intervenir là où les besoins sont grands : rues et écoles de quartiers défavorisés, logements sociaux, réserves, fermes, centres de détention et autres. Sans compter le recrutement et la formation des tuteurs bénévoles dans tous les campus du pays. -30- Renseignements: Sylvie Roche, (514) 528-6314, sroche@collegefrontiere.ca www.collegefrontiere.ca [Source : Canada Newswire] Les manchettes Provinces et territoires

Correspondant-e: 

Sylvie Roche, Collège Frontière