icon bulletin icon Nous joindre icon Youtube

Collaboration des gouvernements pour accélérer l'évaluation et la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger des nouveaux arrivants qualifiés

Communiqué

Ottawa (Ontario), le 12 mars 2012 — Les gouvernements travaillent de concert pour aider les professionnels formés à l’étranger à se trouver un emploi dans leur domaine de spécialisation. Ils ont établi un cadre national qui vise à améliorer la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger.

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables du marché du travail ont annoncé aujourd’hui, dans le cadre du Forum des ministres du marché du travail (FMMT), la publication d’un rapport d’étape sur la mise en œuvre du Cadre pancanadien d’évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger[1]. Ainsi, tous les gouvernements travaillent à l’atteinte d’un but commun : veiller à ce que les qualifications professionnelles acquises à l’étranger soient évaluées et reconnues de manière équitable, cohérente, transparente et rapide. Grâce à ces efforts concertés, les professionnels formés à l’étranger pourront plus rapidement mettre leurs connaissances, leurs compétences et leur expérience au service des collectivités aux quatre coins du pays.

« Pour assurer sa réussite économique à long terme et relever les défis actuels et futurs associés au marché du travail, le Canada doit absolument attirer les travailleurs étrangers les plus compétents et les garder », a déclaré la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et coprésidente du FMMT, l’honorable Diane Finley. « Pour que le Canada puisse atteindre son plein potentiel économique, les professionnels formés à l’étranger doivent pouvoir trouver un emploi qui correspond le plus possible à leurs compétences et à leur formation. Nous améliorons la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger pour que ces travailleurs qualifiés puissent trouver plus rapidement un emploi dans leur domaine. »

Au moyen du Cadre et d’autres initiatives, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux s’emploient à améliorer le processus d’évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger et à faciliter l’intégration des professionnels formés à l’étranger au marché du travail canadien.

Dans son rapport d’étape, le FMMT indique que, dans l’ensemble des provinces et des territoires, les organismes de réglementation des huit premières professions ciblées dans le Cadre, notamment celles d’ingénieur et d’infirmier autorisé, respectent l’engagement à l’égard de la rapidité du service. Ainsi, les professionnels formés à l’étranger qui présentent une demande de permis d’exercice seront informés dans un délai maximal d’un an des résultats de l’évaluation de leurs titres de compétences par rapport aux normes canadiennes.

« Je suis fier des progrès accomplis à ce jour pour améliorer la reconnaissance des qualifications professionnelles des professionnels formés à l’étranger », a déclaré l’honorable Dave Hancock, ministre des services à la personne (Human Services), gouvernement de l’Alberta, et coprésident du FMMT.

« La facilitation de la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger profite à la fois aux gouvernements et aux nouveaux arrivants au Canada. De plus, afin d’assurer la prospérité économique de notre pays et sa compétitivité sur la scène internationale, il est essentiel de veiller à ce que les immigrants qui viennent s’établir au Canada puissent s’épanouir pleinement dans le cadre de leur profession. »  

Les gouvernements ont aussi commencé à collaborer avec des intervenants pour améliorer la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger dans six professions supplémentaires, dont celles de médecin et de dentiste.

La mise en œuvre du Cadre a été rendue possible grâce à la collaboration des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et aux consultations menées auprès des principaux partenaires qui appuient l’adoption de mesures concrètes en vue d’améliorer constamment le processus d’évaluation et de reconnaissance des titres de compétences des professionnels formés à l’étranger pour chacune des professions ciblées du premier groupe.

Le FMMT est également conscient du rôle important que jouent les ministères fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l’immigration et de la santé dans la mise en œuvre du Cadre.

Le Cadre est un exemple de l’approche de collaboration adoptée par les gouvernements pour régler les problèmes du marché du travail d’aujourd’hui et de demain, notamment la pénurie de main-d’œuvre spécialisée dans des domaines clés de l’économie, et pour donner à tous les Canadiens des occasions de participer à la population active.

-> Consultez le cadre
-> Consultez le rapport d'étape