icon bulletin icon Nous joindre icon Youtube

Les femmes vivent plus longtemps, mais les hommes gagnent encore du terrain en 2011

Communiqué

Québec, le 1er mai 2012 – Au cours de la dernière décennie, les hommes ont ajouté en moyenne chaque année un peu plus de quatre mois à leur espérance de vie, tandis que les femmes en gagnaient plus de deux. En 2011 au Québec, l’espérance de vie à la naissance s’établit à 79,7 ans chez les hommes et à 83,7 ans chez les femmes. Ces résultats portant sur les décès et la mortalité au Québec en 2011 sont tirés du bulletin Coup d’œil sociodémographique, publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

Comme la durée de vie moyenne progresse plus rapidement chez les hommes que chez les femmes, l’inégalité des sexes devant la mort s’amenuise. En 30 ans, le déficit masculin en matière de longévité s’est presque réduit de moitié. Alors qu’il était de près de 8 ans à la fin des années 1970, il est maintenant de 4 ans. Notons que l’espérance de vie des hommes en 2011 est identique à celle atteinte par les femmes en 1986.

Les gains récents de l’espérance de vie à la naissance sont surtout générés par la diminution de la mortalité entre 60 et 89 ans. Ceci se reflète en une croissance très soutenue de l’espérance de vie à 65 ans, particulièrement chez les hommes. En 2011, celle-ci atteint 18,9 ans chez les hommes et 21,8 ans chez les femmes.
On estime à 59 300 le nombre de décès au Québec en 2011. En regard des 57 149 décès de 2008, dernière donnée finale disponible, le bilan le plus récent révèle une légère accentuation de la tendance à la hausse du nombre de décès. Puisque la mortalité diminue, comme en témoignent les gains d’espérance de vie, l’augmentation du nombre de décès s’explique par un contexte de population en croissance et, surtout, vieillissante.

-> Consultez le bulletin (PDF)