Violences sexuelles : entre déni et dénonciation

Date: 

30 Mars 2017 - 17h30 - 19h30

Organisé par : 

ORÉGAND

La question des violences sexuelles n’est pas nouvelle : les femmes en sont les principales (mais non les uniques) victimes depuis l’origine du monde. Devenue d’ordre public en Occident depuis la parution en 1975 du livre « Le viol » de l’Américaine Susan Brownmiller et sa reprise par le mouvement féministe, elle frappe de nouveau la conscience morale de notre société suite à la médiatisation récente de diverses agressions sexuelles : auprès de femmes autochtones, d’étudiantes universitaires, dans les forces armées, et ailleurs dans le monde.

Ce panel aura comme objectif de soulever ces différentes réalités, d’en souligner les particularités, de prendre connaissance des pistes d’analyse et de solution proposées par les communautés, par les femmes, par les gouvernements et par les expert.es.

Panélistes :
Viviane Michel, présidente de Femmes autochtones du Québec
Celia Romulus, doctorante et consultante, ex-chargée de projet à ONU-Femmes Haïti
Laurence Clennett-Sirois et Stéphanie Demers, chercheures ESSIMU (UQO)
Dave Blackburn, professeur, Département de travail social (UQO).

Modératrice :
Denyse Côté, professeure et chercheure à l’UQO, directrice de l’ORÉGAND et membre du RéQEF.

Organisé par l'ORÉGAND, le RéQEF et le Département de travail social dans le cadre de la semaine de la recherche à l'UQO.
Entrée libre.

Coordonnées: 

Université du Québec en Outaouais
283, boul. Alexandre-Taché
Café-bar Le Tonik
Gatineau, QC
Canada

Courriel contact: 

Nom: 

Denyse Côté

Région: 

Région 07 Outaouais