Féministe tant qu'il le faudra ! Violence, finissons-en ! Soirée de lancement du mois d'activité féministe à la Maison d'Haïti

Date: 

10 Mars 2018 - 18h00

Organisé par : 

Maison d'Haïti

18h00- 18h30 : Lancement d’exposition virtuelle : Portraits de femmes haitiennes de la
colonie à nos jours!
Par CIDIHCA en partenariat avec le Centre des Arts de la Maison d’Haiti
Prise de parole : Marjorie Villefranche, Directrice générale de la Maison
d’Haiti et Frantz Voltaire, directeur du CIDIHCA.

18h30- 18h35 : Mot de bienvenue
Par Marjorie Villefranche, Directrice générale de la Maison d’Haiti.

18h35- 18h40 : Mise en contexte du mois d’activités féministes de la Maison d’Haiti
Par Guerda Amazan, Coordonnatrice du Dossier Femmes de la Maison d’Haiti.

18h40-19h55 : Conférence-débat : Femmes et filles racisées debout contre toute forme de violence! #Violencefinissons-en#
Le mouvement #moiaussi# a mis à nu l'ampleur des violences sexuelles. Aucune femme n'est à l'abri. Ces violences sexuelles dans le cas des femmes et des filles racisées s'arc-broutent sur le racisme que ce soit dans la perpétration des actes, que ce soit dans réception des victimes quand elles osent les dénoncer, que ce soit dans le traitement discriminatoire des victimes par les institutions. Le mouvement féministe doit poursuivre les luttes pour freiner le néolibéralisme dont les mesures d'austérité frappent encore plus fort les femmes les plus vulnérables et briser les barrières qui bloquent l'atteinte de l'égalité réelle et pour toutes, en tout.

Panel de discussions
Présentation du livret : 100% filles /mes choix, mes limites, Programme Juste pour Elles de la Maison d’Haiti.
Guide : mettre fin à la traite sexuelle des femmes immigrantes , par Nadia Juracovschi, intervenante au Mouvement Contre le Viol et l’Inceste.
Le vécu des femmes racisées et immigrantes dans le secteur judiciaire, par Carolina Rojas, avocate.
Femmes racisées et violences: débrouiller les interférences de nos agendas par Saadatou
Abdoulkarim, féministes  militante féministe et doctorante en sociologie à l'UQAM.

19h55–20 h15 : Rafraichissement

20h15 -20h30 Periode de questions 

20h30-21h : Partie artistique.
Barbara Guillaume une militante et activiste pour qui chanter est un outil pour faire comprendre que les droits de la femme et des enfants méritent d'être promus et défendus.

Coordonnées: 

Maison d'Haïti
3245, rue Emile-Journault
Montréal, QC H1Z 0B1
Canada

Courriel contact: 

Nom: 

Guerda Amazan

Région: 

Région 06 Montréal