Des femmes victimes de violence conjugale traquées par des moyens technologiques

Cet article rédigé par Guillaume Dumont revient sur les cas de plus en plus nombreux de victimes de violences conjugales qui se voient traquées par leur ex-conjoint via l'usage de technologies de surveillance. On y lit les témoignages de plusieurs intervenantes en maisons d'hébergement, mais aussi celui d'Anne-Sophie Letellier, doctorante spécialisée dans les enjeux de sécurité numérique. Elles donnent des exemples de femmes victimes d'application espions téléchargées à leur insu sur leur téléphone, parlent de l'usage de la localisation via les réseaux sociaux ou mentionnent le problème des informations partagées par les comptes communs. L'article souligne ainsi la difficulté grandissante des maisons d'hébergement à protéger leurs résidantes face à ces nouvelles menaces. L'article se conclut par "5 trucs" pour lutter contre la surveillance à distance. Un lien vers un article complémentaire est également disponible sur la page.

Date de mise à jour : 24 mars 2019